Mission 2011

Rapport de la journée inaugurale
du Centre de Documentation Henri Simonart
à Walungu le 10 Juillet 2011

Odette Iranga Lushayire,
chargée du suivi du projet CHS
        Septembre 2011

      
Introduction

Le RFDP (Réseau des Femmes pour la Défense des Droits et la Paix) est une organisation pour l'épanouissement des droits humains, œuvrant dans la Province du Sud Kivu . Sa mission est de lutter contre toutes les formes de violences liées au genre et de militer pour l'intégration sociale, économique, culturelle et politique de la femme.
Pour réaliser cette mission, le RFDP intervient dans les domaines ci-après :
1° Education au droit
2° Documentation et dénonciation des cas de violation des droits humains et de violences faites à la femme
3° Assistance sociojuridique et judiciaire des femmes et des filles, victimes de violence et de violation des droits humains
4° Gestion des conflits
Dans le cadre de son projet du centre de documentation Henri Simonart , le RFDP veut contribuer à la promotion de la recherche scientifique et à la promotion des droits de l'homme dans la Province du Sud Kivu. En assurant l'accès à une documentation sûre et fiable, la connaissance et la compréhension des droits humains évolueront et entraîneront une amélioration de la sécurité, en particulier celle des femmes. En effet, selon des investigations menées sur terrain, il est avéré que dans les milieux urbains, la majorité de la population détient une connaissance relativement acceptable des droits humains et spécialement ceux de la femme. Cependant, dans les milieux ruraux en général et particulièrement à Walungu, lieu d'implantation du Centre Henri Simonart, des efforts d'éducation sont encore requis pour répondre à l'engouement suscité par les actions du RFDP dans la localité et aux besoins des étudiants et enseignants sur le plan scientifique et socioculturel.
En date du 10 juillet 2011 à Walungu s'est déroulée la cérémonie inaugurale pour l'ouverture officielle du centre de documentation nommé "Centre Henri Simonart".

1 Etaient présents à la cérémonie inaugurale :
  • La délégation de l'université catholique de Louvain (UCL) composée de quatre personnes :
    • Le professeur émérite Henri Simonart, initiateur du projet de centre de documentation
    • Sylvie Saroléa, professeure à l'UCL et Avocate au Barreau de Nivelles/Belgique, co-initiatrice du projet et marraine lors de la remise du titre de Dr Honoris Causa à Mme Venantie Bisimwa
    • Chloé Crokart, sociologue, co-marraine du Dr honoris Causa Mme Venantie Bisimwa et ancienne stagiaire du RFDP
    • Philippes Andries membre de la délégation de l'UCL
  • La délégation des " Voyageurs Solidaires " en provenance de la Belgique et de passage à Walungu, accompagnés par le Coordinateur de l'ONG " DAI "
  • Les membres de l'équipe exécutive de RFDP
  • Les autorités locales et leaders sociaux de Walungu
  • Les membres de l'Union sportive pour l'autodéfense populaire(USADEP)
  • Les femmes membres de Comité d'Alerte pour la Paix (CAP)
  • Quelques médias locaux (radio Bubusa et radio Maendeleo)
  • La population locale
2 Programme du jour :
  • Mot de circonstance prononcé par le chef des travaux Cirhalwirwa Kuzimwami Gervais, Directeur Général de l'Institut Supérieur Pédagogique de Walungu
  • Mot d'ouverture par l'administrateur du territoire de Walungu
  • Mot de Dr honoris Causa, Mme Venantie Bisimwa Nabintu
  • Mot de la délégation UCL
  • Démonstrations sportives et théâtrales
  • Verre de l'amitié

I .DEROULEMENT DES ACTIVITES DU JOUR
En date du 10 juillet s'est tenue la cérémonie inaugurale du centre de documentation Henri Simonart, cérémonie organisée par le RFDP. La journée a commencé par une réception de la délégation des Voyageurs Solidaires en provenance de Belgique et visitant la province du Sud Kivu dans le cadre d'un appui au système sanitaire par des consultations médicales gratuites dans certaines structures de santé mais aussi par le renforcement des mutuelles de santé. Ils ont demandé l'autorisation de parler aux femmes du RFDP qui ont subi les affres de la guerre et les violences basées sur le genre.

      
Entretien des voyageurs solidaires avec les membres de la délégation UCL
Après un long échange avec les membres du CAP et du RFDP de Walungu, la délégation des " Voyageurs Solidaires " a affirmé à la présidente du CAP qu'elle mentionnera dans son rapport toutes les demandes que les femmes du CAP ont formulées en qui concerne les violences sexuelles. Quant aux projets de relance de l'agriculture et de mutuelle de santé, cette délégation a assuré qu'elle en avait pris bonne note.

II. LES ACTIVITES PROPREMENT DITES DE LA CEREMONIE INAUGURALE DU CENTRE HENRI SIMONART
Avant d'inviter le professeur Henri Simonart à couper le ruban symbolique, le modérateur du jour a expliqué aux participants l'historique et l'importance d'un centre de documentation dans un milieu comme Walungu où le besoin est réel et pressant. Il a été procédé à l'accueil des invités par l'animateur de terrain du RFDP dans l'axe Walungu et la modération a été faite par le Chef des travaux Cirhalwirwa Kuzimwami, Directeur Général de l'institut Supérieur de Walungu.


Modérateur du jour : Monsieur le Directeur Général de l'Institut Supérieur Pédagogique de Walungu
Il est parti d'un adage qui constitue un défi qu'il faut à tout prix relever " Pour cacher une information aux Congolais, il faut l'écrire " car il est notoire que les Congolais ne lisent pas.
Il a rendu un hommage mérité à tous ceux qui ont contribué à la réalisation du projet et a invité la population bénéficiaire non seulement à une exploitation maximale mais aussi à une bonne conservation du centre de sorte que Walungu puisse sortir de l'obscurité et l'ignorance.
Après ces mots, il a invité le professeur Henri Simonart à couper le ruban symbolique, accompagné par l'ATA (administrateur adjoint), le représentant de l'administrateur titulaire du territoire de Walungu et Madame Venantie Bisimwa N. Dr Honoris Causa.

II.1. Rituel d'inauguration
Les cérémonies ont commencé lorsque le professeur émerite Henri Simonart a coupé le ruban. Un morceau d'étoffe a été remis à Madame Venantie Bisimwa et l'autre à l'ATA pour ses archives. Le rituel s'est conclu par le versement d'une boisson à l'entrée du centre afin de créer une barrière symbolique contre les mauvais esprits. Ensuite, le professeur Henri Simonart a ouvert la porte permettant ainsi l'accès au centre à tous les participants.

      
Le Professeur Simonart coupe le ruban.
II.2. Mot de l'Administrateur du territoire de Walungu.
Prenant la parole à son tour, l'administrateur adjoint du territoire de Walungu qui représentait son titulaire empêché a introduit son allocution par un mot de bienvenue à tous les participants et particulièrement à la délégation de l'Université Catholique de Louvain (Belgique) ainsi qu'à Madame Vénantie Bisimwa et aux autres invités présents.


L'administrateur du territoire de Walungu explique au public l'importance de ce centre de documentation.
Dans sa brève allocution, il a aussi adressé un message de bienvenue aux participants qui ont répondu à l'invitation du RFDP et a demandé aux enseignants, aux élèves, aux professeurs, aux chercheurs et à toutes les personnes désireuses de se cultiver de venir s'abonner à la bibliothèque car selon lui beaucoup de Congolais n'ont pas l'habitude de lire les livres. Il est revenu sur l'adage qui laisse croire que :"Ecrire une information, c'est une manière de la cacher aux Congolais, car la lecture ne les intéresse pas ". Les efforts devraient aller dans le sens de susciter le besoin de lire chez les jeunes ainsi qu'à toute la crème intellectuelle de Walungu, a-t-il martelé. Enfin il a démontré l'intérêt pour le territoire de Walungu de bien conserver cette œuvre tout en rappelant que le territoire a cédé le bâtiment abritant le Centre de Documentation.

II.3.Mot de circonstance du professeur émérite Henri Simonart
Pour introduire son mot, le professeur Henri Simonart a présenté ses remerciements à tous les participants à la cérémonie inaugurale plus particulièrement à celles qui ont initié l'idée de ce projet de Centre de Documentation, sa collègue le professeur Sylvie Saroléa, Madame Vénantie Bisimwa Nabintu Dr Honoris Causa de son université et son amie Chloé Crokart.


Le professeur émérite Henri Simonart.
Il a poursuivi son speech en remerciant l'Administrateur du Territoire de Walungu pour le local mis généreusement à la disposition du Centre de Documentation Henri Simonart. De la même manière, il a adressé un grand merci à l'équipe du RFDP qui n'a pas ménagé ses efforts pour concrétiser le projet avec enthousiasme. Enfin, il a salué le travail de ceux qui ont rénové le bâtiment qui permet d'accueillir la bibliothèque qui servira sous peu.
Le professeur Henri Simonart a poursuivi son discours en rappelant que l'un des objectifs de cette bibliothèque est de promouvoir et développer l'état de droit en RDC et plus particulièrement de veiller au respect aussi bien par les particuliers que par les pouvoirs publics des droits fondamentaux des individus et des groupes qui composent la nation congolaise. C'est ainsi que l'état de droit n'est possible que si le citoyen est informé notamment de ses droits.
Le souhait du professeur émérite Henri Simonart est que la bibliothèque soit ouverte à tous et toutes, notamment et entre autres aux enseignants de Walungu et d'ailleurs. Selon lui, la communauté de Walungu a un grand rôle à jouer pour le développement de cette bibliothèque.
Il a terminé son allocution en proclamant :
Vive Walungu !
Vive le Centre de documentation !
Vive tous ceux qui lui ont fait la joie et le plaisir d'être là en ce jour de bonheur !

II. 4 Mot de circonstance de Venantie Bisimwa, Docteur Honoris Causa et Secrétaire Exécutive du RFDP
Dans son discours, la Secrétaire Exécutive du RFDP, la Docteure Honoris Causa Venantie Bisimwa a retracé le contexte dans lequel le titre lui a été décerné par l'UCL au mois de février 2010. Avant la poursuite de son speech, elle a à son tour remercié les participants et plus spécialement le professeur HENRI SIMONART pour le soutien financier apporté pour que le centre commence à fonctionner. Elle a fait de même pour celles qui furent ses marraines à l'occasion de la remise de son titre par l'UCL, Sylvie Sarolea et Chloé Crokart, pour avoir participé activement aux activités de recherche qui ont permis de mettre en place le Centre Henri Simonart. Elle a expliqué aux participants le rôle de ses deux marraines lors de la cérémonie en l'honneur des nouveaux docteurs Honoris Causa en février 2010 à Louvain-la-Neuve.

      
Venantie Bisimwa, Docteur Honoris Causa de l'UCL
Elle a enfin remercié les autorités de la place pour leur collaboration efficace avec le RFDP.
A l'occasion de cette journée inaugurale, elle a expliqué l'intérêt des retombées de son titre Docteur Honoris Causa pour toute la communauté.
Brièvement, elle a brossé les démarches entreprises pour la mise en œuvre du projet de Centre de documentation Henri Simonart et l'intérêt de ce projet particulièrement dans un milieu comme Walungu.
Elle a terminé son allocution du jour en montrant la contribution que ce centre apporterait dans la lutte contre les violences sexuelles faites à la femme et contre les violations des droits humains dont une des causes principales est l'ignorance et le manque d'information. Elle a invité les bénéficiaires et toute la communauté à bien exploiter cette œuvre à bon escient et l'entretenir soigneusement.

II.5. Mot de la Professeure Sylvie Saroléa, membre de la délégation UCL
S'adressant à l'assistance, Madame Sylvie Saroléa s'est présentée comme professeure de Droit à l'UCL et a exprimé son grand plaisir d'avoir accompagné Madame Venantie Bisimwa lors de la remise de son titre de Docteur Honoris Causa.

      
Sylvie Saroléa, professeure à l'UCL
Selon elle, c'est grâce cette distinction honorifique que le plaidoyer de Madame Venantie Bisimwa a obtenu gain de cause dans le cadre du projet Centre de Documentation.
Quant aux livres et autres documents destinés à enrichir la bibliothèque, Madame Saroléa a annoncé qu'un container de 3 tonnes des livres était déjà en route pour Bukavu et que dans un mois au plus tard ces livres seraient arrivés. Elle a également signalé que la récolte d'autres livres continue à l'UCL et auprès d'autres partenaires en vue de répondre autant qu'il sera possible, aux besoins de la population.

II.5 Quelques moments des spectacles
Après ces différents mots de circonstance ont été organisées quelques démonstrations des arts martiaux par l'Union Sportive pour l'Autodéfense Populaire (USADEP) et des saynètes sur les violences faites à la femme jouées par les femmes membres du Comité d'Alerte pour la Paix (CAP).

      
      
Démonstration de Jiu Jitsu
L'USADEP est un groupe dont Venantie Bisimwa fait partie. Les participants se sont livrés à quelques démonstrations de techniques de JIU JITSU comme moyen d'auto défense.
L'assistance ayant souhaité que Madame Venantie Bisimwa présente également quelques techniques d'autodéfense ; cette dernière a accepté de montrer au public comment se défendre contre un agresseur portant un coûteau.
Ce fut enfin au tour des femmes du CAP de présenter au public leurs saynètes sur les violences faites à la femme.

      
      
Saynètes présentées par les femmes du Comité d'Alerte pour la Paix illustrant les violences que subissent les femmes.
3. MOT DE CLOTURE
Le mot de clôture a été prononcé par l'administrateur de territoire de Walungu.
Commencées à 10h30, les cérémonies ont pris fin à 16h.

4. CONCLUSION
La cérémonie inaugurale du Centre Henri Simonart a permis aux organisateurs de faire toute la clarté sur le projet, de démontrer l'intérêt majeur d'un tel centre à Walungu et d'informer sur les grandes orientations de celui-ci.

Retour haut de la page